Judith Blum | Le pouvoir des probiotiques
1027
post-template-default,single,single-post,postid-1027,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-16.2.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Le pouvoir des probiotiques

Les probiotiques sont essentiels pour la santé. Un corps humain en bonne santé devrait avoir 90 % de ces bactéries bénéfiques contre seulement 10 % de ses propres cellules.

La colonisation du corps par ces micro-organismes commence pendant le processus de la naissance vaginale, se poursuit avec l’allaitement et par la suite par la nourriture consommée. Ces bactéries précieuse se trouvent dessus et dedans les fruits et légumes crues (en plus grand nombre dans les aliments biologiques et des produits fermentés).

Il y a un déficit colossal en probiotiques dans notre alimentation.   Nous consommons aujourd’hui seulement 1 millionième des bactéries utiles que nous devrions consommer!

Imaginez que vous retiriez toute l’herbe (probiotiques) de votre pelouse (intestines) sans la remplacer. Ce qui se produit ? Les mauvaises herbes se développeront (champignons, bactéries pathologiques et virus) et l’érosion se produira (déséquilibre dans le fonctionnement du voie digestif).

Par exemple, la sérotonine est une hormone de «bonheur» très importante. 80% des récepteurs de ce messager sont dans les intestins. Si les intestins ne sont pas équilibrés, la sérotonine ne peut pas fonctionner correctement et peut conduire au «blues».

Causes des carences en probiotiques :

  • L’agriculture industrielle qu’appauvrit les sols, les herbicides et pesticides (tuent autant les bactéries utiles que les nuisibles)
  • Tous les aliments raffines et l’absence de fibres (prébiotiques) dans l’alimentation réduisent le taux de survie des bactéries
  • Les aliments irradies et pasteurises
  • La cuisson des aliments
  • Le stress, le sucre et l’alcool
  • Le chlore dans l’eau qu’on utilise pour laver des aliments
  • La consommation d’antibiotiques
  • La surutilisation de produits désinfectants

Les bonnes bactéries que devront être présent dans un supplément de qualité : 

L. Plantarum: Produit une substance antimicrobienne que combat les bactéries nuisibles et réduit L’hyperactivité du système immunitaire (allergies)

L. Rhamnosus : Inhibe la croissance des bactéries nuisibles

L. Casei : Améliore la digestion, réduit l’intolérance au lactose, réduit la constipation, inhibe la bactérie H. Pylori associe aux ulcères d’estomac, et protège contre la bactérie mortelle : Listeria

L. Acidophilus : doit être remplacé suite a la consommation d’antibiotiques, contrôle la croissance des infections par champignons autant dans la bouche, le vagin que dans le système gastro-intestinal, réduit la constipation, et accroit l’efficacité du système immunitaire

S. Thermophilus : Diminue l’intolérance au lactose, fortifie le système immunitaire, et anti cancérogène

B. Bifidum : Protège contre un virus que cause la diarrhée, a un effet suppresseur sur les tumeurs, diminue l’inflammation et augment l’immunité

B. Longum : Élimine les effets cancérigènes des nitrates (charcuteries), inhibe la croissance des cancers du côlon, du foie et du sein chez les animaux de laboratoire

B. Breve : Diminue l’inflammation et augmente l’immunité

L. Salivarius : Élimine H. Pylori associé aux ulcères d’estomac, efficace pour lutter contre la salmonelle et reduit l’inflammation

Des suppléments recommandés sont Natural Factors Ultime et Innate Choice (en vente au bureau). Les suppléments probiotiques devraient être achetés du et conservés dans réfrigérateur en tout temps afin de conserver leur efficacité.

Selon Dr Judith, le Bio K est moins intéressant parce qu’il y a que trois souches de différents bactéries. Bio K est fait avec du sucre qui nourri les mauvaises bactéries et les champignons (candida). En plus, le sucre tue les bonnes bactéries.

Peut-on obtenir assez de probiotiques avec du yaourt? Bien sûr, si vous pouvez manger 40 litres par jour! En outre, il y a souvent du sucre ajouté. Les probiotiques ajoutés ne sont pas les souches qui adhèrent bien aux intestins et il n’ya certainement pas une grande variété de souches. Et non, le vin et la bière ne comptent pas non plus!

Si la supplémentation ne vous attire pas, les aliments fermentés sont une excellente option. La soupe miso, le kimchi, la choucroute, le kombucha et les légumes fermentés (betteraves, carottes) sont faciles à trouver ou à faire chez vous. Un couple de cuillerées de ces aliments donne une plus grande variété de bonnes bactéries qu’un supplément. Veuillez acheter des produits fermentés crus et réfrigérés. Évitez de chauffer ces aliments afin de ne pas tuer les probiotiques. La soupe miso doit être faite avec de l’eau tiède et non bouillante. Bon appétit!

Pourquoi cette chiropraticienne se soucie-t-il de votre bonne flore? Réduire le stress chimique réduira le stress neurologique. Dr Judith est passionnée par les choix de vie qui vous aident à vivre votre meilleure vie.

AUCUN COMMENTAIRE

PUBLIER UN COMMENTAIRE